PDS-OAFRESS : quel bilan après deux années de mise en œuvre ?

PDS-OAFRESS : quel bilan après deux années de mise en œuvre ?

Prévu pour une durée de 5 années, soit de 2019 à 2023, le plan de développement stratégique de l’OAFRESS est à sa troisième année de mise en œuvre. Les deux premières années sont marquées en grande partie par la pandémie de la covid 19 qui a secoué le monde entier. Néanmoins, en dépit de la nouvelle configuration sanitaire, le Plan de Développement Stratégique (PDS) a poursuivi son avancée avec des résultats significatifs engrangés. En rappel, le Plan de Développement Stratégique comprend 4 axes principaux de mises en œuvre.

Le premier axe, Axe A, aborde la création des systèmes de vaccination solides en Afrique Francophone plaidoyer. L’axe stratégique B concerne la collecte des fonds pour mobiliser les communautés en faveur de la vaccination. Au niveau de l’axe stratégique C il s’agit surtout du renforcement des capacités des plateformes et du Secrétariat dans le plaidoyer et la mobilisation des ressources. Enfin l’axe stratégique D s’intéresse à la production et à la dissémination des évidences pour mieux informer les choix stratégiques de réduction du nombre d’enfants non vaccinés dans les pays d’Afrique Francophone.

Les champions pour le plaidoyer lors d’un atelier à Dakar en juin 2019

En deux ans de mise en œuvre les résultats sont visibles. On peut citer entre autres la formation de six (6) Champions pour devenir les porte-paroles de l’OAFRESS au niveau national, au niveau régional et mondial. Ces derniers ont bénéficié d’appui pour une formation sur le plaidoyer et d’un renforcement de capacité pour leurs interventions sur le terrain. Les champions seront appuyés par des champions juniors

Dispositif de lave-main offert à une communauté

En outre un plaidoyer auprès des autorités de différents pays pour le respect des engagements a été organisé simultanément dans les différents pays membres. Cette activité à consister à interpeller les chefs d’Etats sur l’éducation et l’information des populations pour qu’elles adhèrent aux mesures barrières proposées par l’Etat, et les mesures indispensables au vu de l’évolution de la pandémie à Covid 19. Dans ce même élan, une vaste campagne de riposte a été menée dans les pays membres de l’OAFRESS. Cela a permis de doter en équipement les ménages de pays comme le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, etc.

 

Campagne de sensibilisation auprès des communautés

Au total ce sont environ 1033 ménages qui ont installés le dispositif de lavage des mains, avec plus de 2500 personnes touchées lors de la sensibilisation. En effet, Au Gabon, plus de 100 associations communautaires ont été mobilisées dans la campagne, avec une distribution de kits alimentaires et bons d’achat allant de 25 000 à 50 000 FCFA pour les populations en situation de vulnérabilité. Au Mali ce sont 140 mobilisateurs (130 femmes et 10 hommes) qui ont effectué le tour des ménages, 1230 personnes touchées par les sensibilisations au Togo, 10 Daraas associés dans la campagne au Sénégal et un lot d’équipements fournis à plusieurs ménages par la FENOSCI, Côte d’Ivoire.

Activités réalisées durant la première semaine de la campagne OAFRESS contre la COVID-19

Par ailleurs, grâce au Projet Urgent Action Fund-Africa -OAFRESS douze (12) spots dont 3 (trois) spots TV ont été produits avec 78 (soixante-dix-huit) diffusions dans les radios communautaires et TV dans les différents pays comme la RCA, le Gabon, le Togo. Ainsi Toutes les couches de la population ont été touchées directement et indirectement. Un appui a également été fourni pour la réalisation des outils de communication (affiches) dans le cadre de la sensibilisation et de la formation de 400 relais communautaires et 22 animateurs de radio et télévision. La Confection de masques artisanaux avec les OSC pour tous, l’élaboration de messages et supports de communication numériques pour la sensibilisation dans les réseaux sociaux, l’organisation de téléconférence avec certains partenaires du système des Nations Unis (OMS, UE, FMI, ONUSIDA…) font parties des réalisations de l’OAFRESS dans le cadre de la riposte contre la COVID-19.

Comme résultats, on peut également citer la tenue en mai 2021, de la première Assemblée Générale souveraine de l’OAFRESS à Nouakchott, République Islamique de la Mauritanie qui a également permis le renouvellement du Conseil d’Administration.

Pour ces deux années restantes, le défi principal de l’OAFRESS est de nourrir et de renforcer son partenariat, ainsi que la recherche de nouveaux partenariats, à travers le développement et la mise en œuvre des projets et des activités soutenus par partenaires clés tels que Gavi, l’Alliance du Vaccin, le GFF, le REPAOC, Gavi CSO, Global Health Advocate, Urgent Action Fund Africa… et d’autres bailleurs de fonds

    Leave a Comment