Mentoring des CHAMPIONS de l’OAFRESS pour le plaidoyer par Global Partnership for Transparency : quel bilan à mi-parcours ?

Mentoring des CHAMPIONS de l’OAFRESS pour le plaidoyer par Global Partnership for Transparency : quel bilan à mi-parcours ?

Les CHAMPIONS de l’OAFRESS se sont entretenus le 26 janvier 2022 avec les partenaires techniques et financiers intervenants dans le cadre du programme de mentoring. Un programme mis en œuvre par l’OAFRESS en collaboration avec Global Partnership for Transparency pour une durée de 2 ans.  Cette collaboration vise à renforcer l’efficacité des champions dans les pays affiliés à l’OAFRESS pour s’engager dans l’information, la communication et le plaidoyer pour une couverture accrue des vaccinations des enfants en Afrique francophone.

Les participants de la 5ème session de mentoring avec les membres des PTF

La session, sixième organisée via la plateforme Zoom, avait pour objectif de mener une réflexion sur les premiers résultats du programme, et formuler des suggestions pour améliorer l’approche de l’apprentissage. Pendant près de 1h30mn, les participants se sont exprimés sur l’apprentissage reçu grâce au programme de mentoring et leur mission sur le terrain. Ainsi, on retient en ce qui concerne l’apprentissage, que les participants ont chacun apprécié le rythme et la pertinence des sujets évoqués lors des séances de mentoring, qui répondaient à leurs attentes.

En outre, la communication sur la vaccination des populations a permis aux champions d’évoquer les difficultés rencontrées sur le terrain. En effet selon Digbeu Luc ZIKEHOULI de la Côte d’Ivoire, « les populations ont besoin d’être convaincues, de comprendre les enjeux de la vaccination », pour s’engager. Cette incompréhension suscite au sein des communautés, une réticence face aux vaccins proposés. C’est en ce sens que les communications notamment sur la gestion des risques leur est bénéfique et le plaidoyer leur permettant de comprendre la logique d’intervention des partenaires et du gouvernement de chaque pays, a affirmé Luc ZIKEHOULI. Pour Marie-Laure EDENG, du Gabon, les informations et les documents reçus au cours des sessions de coaching leur permettront de commencer la mission de plaidoyer pour laquelle l’OAFRESS leur a fait appel.

Le champion du Sénégal, Saliou BALDE, estime se sentir « à l’aise désormais en ce qui concerne les notions de cadre logique, le suivi-évaluation », grâce aux modules dispensés pour les champions. Il a par exemple « pu répondre facilement aux questions posées sur ces thématiques, une porte ouverte pour lui avec les autorités sénégalaises, notamment pour le projet pilote sur lequel il est en réflexion pour son pays ».

Les participants de la 2ème session de mentoring avec les PTF

Au Togo, Augustin KOLA estime que les informations reçues répondent à leurs attentes. « Les différentes sessions et les conseils reçus pendant les sessions leur ont permis de s’améliorer et de reprendre les propositions faites pour avoir un financement des partenaires pour la mise en œuvre de la vaccination ». Pour lui, à l’issue des séances, des faiblesses se constatent pour la plupart d’entre eux, en matière de technique d’approche des partenaires. « Il y a des informations que nous pouvons capitaliser pour mieux présenter nos demandes, nous avons reçu un appui technique de l’OAFRESS sur un appel à candidature et je suis heureux de vous dire que nous avons été retenus, et cela grâce à l’accompagnement, qui nous a apporté des compétences, et des informations qui peuvent être utilement utilisées. » a-t-il affirmé.

Cependant, les participants ont tenu à émettre des suggestions pour leur permettre de réussir leur mission de plaidoyer. Il s’agit entre autres d’investir dans la sensibilisation interpersonnelle pour une amélioration de la communication des intervenants sur le terrain. Il ressort également de ces propositions, de faire des plaidoyers vers la hiérarchie au niveau des ministères mais aussi des leaders religieux, et également les parents ; réduire voir éliminer les poches de résistances et pour démontrer l’utilité des interventions sur le terrain en matière de vaccination ; renforcer les capacités des champions pour faire accepter la vaccination aux populations ;   faire des sessions de partage d’expérience entre les champions, et apprendre des bonnes pratiques des uns et des autres pour atteindre les résultats fixés.

Aussi, pour permettre aux champions de s’imprégner des canevas de projets internationaux, le PTF a également informé de son initiative de regrouper les canevas de tous les projets de la Banque Mondiale dans les pays francophones, et de les partager avec les champions sur google docs.

D’autres sessions sont prévues à raison d’une session par mois et poursuivre le renforcement de capacités des champions.

 

    Leave a Comment