A propos de nous

« Pourquoi une Plate-forme francophone?. »

Les pays d’Afrique francophone font face à des défis importants en termes de santé maternelle et infantile marqué notamment par des couvertures vaccinales disparates au sein des pays.

Les enjeux d’équité d’accès pour les populations les plus éloignées, les faiblesses endémiques des systèmes de santé sont des facteurs clés explicatifs de cette situation.

Les organisations de la société civile (OSC) remplissent des fonctions spécifiques qui peuvent contribuer à relever ces défis. Elles sont souvent l’unique prestataire de soins dans les régions mal desservies et dans les États fragiles. Parce qu’elles font partie de la communauté, elles permettent de générer la demande par les populations et influent la définition de politiques de santé pour qu’elles soient axées sur les besoins communautaires. Enfin elles jouent un rôle de veille et de contrôle des politiques et s’assurent du respect des engagements pris par les pouvoirs publics. Alors qu’elle est pleinement mobilisée sur un plaidoyer pour l’accès aux soins en Afrique anglophone, la société civile l’est beaucoup moins en zone francophone en raison d’un environnement politique et culturel sensiblement différent.

Ainsi, la collecte et le partage d’informations et la coordination dans le développement des campagnes de plaidoyer ne sont pas aussi fréquents que dans d’autres régions. La société civile francophone en Afrique peut donc considérer les avantages comparatifs qu’elle possède comme une ressource largement inexploitée pour améliorer les politiques de santé.

C’est à la lumière de ces défis que s’est tenue à Dakar une consultation régionale en Septembre 2011 en présence de 25 OSC de 17 pays d’Afrique francophone. Cette réunion organisée par le Comité de pilotage des OSC de GAVI en collaboration avec UNICEF AFRO et avec le soutien de Gavi  Alliance pour les vaccins, avait pour objectif de définir les priorités de la société civile dans la région pour un accès plus équitable aux soins.

En Novembre 2014, l’OAFRESS a été formellement lancée avec pour objectif de fédérer une communauté d’acteurs de la société civile d’Afrique francophone pour un plaidoyer coordonné et efficace sur l’accès aux soins. L’OAFRESS est composée de plateformes nationales réparties dans les 18 pays d’Afrique francophones suivants : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, RCA, Tchad, Congo, Côte d’Ivoire, RDC, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo, et les îles Comores.

En septembre 2018 les représentants des 18 plateformes nationales membres de l’OAFRESS se sont réunis à Nairobi, au Kenya, en Assemblée Générale Constitutive pour la formalisation et la mise en place des organes dirigeants de l’OAFRESS et l’élection d’un Conseil d’Administration qui se compose d’un (1) Président du CA, d’un (1) 1er Vice-président, d’un (1) 2e Vice-président et de deux (2) Administrateurs.

Cette Assemblée Générale a été facilitée par le REPAOC avec le soutien du Comité de Pilotage de Gavi OSC et l’appui financier de Gavi l’Alliance du Vaccin (Gavi).

L’Organigramme de l’OAFRESS

Bureau Exécutif de l’OAFRESS

Nos partenaires